Un traitement pour les sep progressives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un traitement pour les sep progressives

Message par Lelette le Sam 31 Oct - 11:26

Voilà le traitement dont m'a parlé mon neuro :

Barcelone, Espagne ― Pour la première fois, un traitement semble réellement efficace dans la sclérose en plaques primaire progressive (SEP-PP). Selon les résultats de l’étude de phase 3 ORATORIO présentés lors de l’ECTRIMS ( European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis) 2015, l’anticorps monoclonal injectable ocrelizumab (Roche) limite significativement la progression du handicap des patients atteints de la maladie par rapport à l’administration d’un placebo [1].

 Nous avons ouvert une brèche dans le mur. Nous pouvons enfin faire quelque chose dans la sclérose en plaques-PP --
Dr Jerry Wolinsky

Aujourd’hui, aucun traitement n’est approuvé dans cette forme de la maladie qui touche environ 10 à 15 % des personnes atteintes de sclérose en plaques (aggravation continue du handicap dès l’apparition des symptômes sans période de rémission). Les médicaments immunomodulateurs indiqués dans le traitement de la SEP rémittente (stéroïdes, interféron, acétate de glatiramère (Copaxone®, Teva), agents oraux, natalizumab (Tysabri®, Biogen) et alemtuzumab ( Lemtrada®, Sanofi) n’ont malheureusement pas validé leur efficacité dans la SEP-PP.

« Il y a eu 4 ou 5 études dans la sclérose en plaques primaire progressive (SEP-PP) au cours des 20 dernières années, mais c’est la première fois que l’on a un résultat sur le critère primaire d’efficacité. Tous les autres essais ont été des échecs. Nous avons ouvert une brèche dans le mur. Nous pouvons enfin faire quelque chose dans la sclérose en plaques-PP », a commenté le principal investigateur d’ORATORIO, le Dr Jerry Wolinsky (Université du Texas, Etats-Unis) pour Medscape.com.

L’ocrelizumab est un anticorps monoclonal qui cible les lymphocytes CD20. Ces derniers seraient impliqués dans la destruction de la myéline et des axones observés dans la sclérose en plaques.
Dans l’essai multicentrique, en double aveugle, ORATORIO, 732 patients atteints de SEP-PP ont été randomisés pour recevoir soit 600 mg d’ocrelizumab tous les 6 mois (2x300 mg espacés de 2 semaines) soit un placebo. L’essai en aveugle a duré 120 semaines minimum.

L’ocrelizumab limite la progression du handicap

Le critère primaire d’efficacité est le temps avant la progression du handicap, défini par une aggravation continue sur au moins 12 semaines du degré d’incapacité physique mesuré par l’échelle EDSS (Expanded Disability Status Scale).

L’ocrelizumab réduit le risque de progression du handicap pendant au moins 12 semaines de 24 % vs placebo (p=0,0321). En parallèle, il diminue de 25% le risque de progression du handicap pendant au moins 24 semaines (p=0,0365) et de 29% le temps requis pour parcourir une distance à pied de 25 pas soit 7,62 mètres (p=0,0404).

En outre, avec l’ocrelizumab, l’hyperintensité en T2, reflet des lésions de myéline, baisse de 3,4% sur 120 semaines comparé au placebo, ce qui augmente le volume de T2 de 7,4% (p<0,0001). Sur 120 semaines, globalement, l’ocrelizumab réduit le taux de perte du volume cérébral de 17,5% vs placebo (p=0,0206).

Un profil de tolérance satisfaisant

L’incidence des effets secondaires est similaire chez les patients recevant l’ocrelizumab vs placebo (95,1% vs 90 %, respectivement), tout comme les événements indésirables sévères (20,4% vs 22,2%, respectivement) et notamment les infections graves.

L’effet secondaire le plus fréquemment observé regroupe les réactions modérées à sévères au point d’injection (39,9 % vs 25,5% pour le placebo).

Le rôle central des lymphocytes B

D’après le laboratoire Roche, ces résultats positifs valident l’hypothèse selon laquelle les lymphocytes T jouent un rôle central dans la maladie.

En outre, les études pré-cliniques ont montré que l’ocrelizumab ne se liait pas aux cellules souches ou aux cellules plasmatiques ce qui suggère que d’importantes fonctions du système immunitaire seraient préservées.

A ces résultats porteurs d’espoirs dans la SEP-PP s’ajoutent ceux, également positifs, de deux autres essais de phase 3, OPERA I et OPERA II, qui évaluent l’ocrelizumab dans la SEP-récurrente rémittente et qui sont, eux aussi, présentés à l’ECTRIMS 2015 (voir article).

L’ensemble des données de ces trois essais de phase 3 seront présentées aux autorités de régulation en vue d’obtenir des autorisations de mises sur le marché début 2016.



REFERENCE:

Congress of the European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis (ECTRIMS) 2015. Résumés 246 and 2368.
avatar
Lelette

Messages : 2687
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 49
Localisation : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par chewbacca le Sam 31 Oct - 11:42

ce rapport/extrait provient de quelle source ?
Les chercheurs de Roche qui mènent l'essai clinique ? ou une autre source ?
On peut avoir accès aux données brutes qqpart ?
avatar
chewbacca

Messages : 529
Date d'inscription : 20/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par Lelette le Sam 31 Oct - 11:48

Ca vient du congrès ECTRIMS. L'article lui-même du site Medscape si mes souvenirs sont bons (ce qui n'est pas garanti...)
avatar
Lelette

Messages : 2687
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 49
Localisation : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par chewbacca le Sam 31 Oct - 11:55

Mais ils en sont la source ou ils se contentent de citer les gens de Roche ?
Oui désolé, je suis méfiant, mais malheureusement, le temps et l'expérience aidant, surtout quand ça touche le domaine pharmaceutique, m'ont montré qu'il y avait bcp d'annonces "fanfaronnantes", bien souvent faites par des sources proches/liées aux labos pharma à des fins "promotionnelles", pas vraiment destinées aux patients, in fine ...

D'ailleurs, je viens de tomber là dessus :
l'ocrelizumab, le principe actif mis en avant, avait été testé pour traiter la polyarthrite rhumatoide et une certaine forme de Lupus, et tout avait été arrêté en 2010, car il y avait des effets secondaires lourds/morts (oui, la mort est un effet secondaire lourd, vaut mieux en rire Laughing )
Ça donne quoi p/r à la sep et les effets secondaires cités ?
(La sep nous immuniserait contre les effets secondaires nocifs de ce produit ? ce serait cool d'apprendre que la sep peut avoir des côtés positifs Very Happy )

source (en anglais) : http://www.genengnews.com/insight-and-intelligence/ocrelizumab-one-size-does-not-fit-all/77899315/

EDIT : D'ailleurs, Biogen Idec et Roche n'ont pas communiqué sur le nombre de morts suite aux essais cliniques concernant la polyarthrite rhumatoïde et le Lupus erymachinchose (au scrabble, tu fais tout péter avec ces mots, mais t'es vite repéré comme étant un visiteur médical Laughing Laughing Laughing )
avatar
chewbacca

Messages : 529
Date d'inscription : 20/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par Lelette le Sam 31 Oct - 12:37

Je n'en sais pas plus que ce que je rapporte ici. Pour info, c'est mon neuro qui m'en a parlé hier. D'habitude, il est plutôt du genre à temporiser. D'ailleurs, sur le coup, je n'ai pas relevé et ai parlé d'autres choses, mais il est revenu sur le sujet. Je ne l'ai jamais vu aussi enthousiaste sur une avancée concernant la sep. Maintenant, advienne que pourra...
avatar
Lelette

Messages : 2687
Date d'inscription : 05/03/2014
Age : 49
Localisation : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par chewbacca le Sam 31 Oct - 12:52

Je souhaiterai aussi que vraiment on avance sur le sujet et on trouve qqchose pour nous aider durablement ...

Mais hélas, les déceptions ont succédé aux déceptions, et j'ai remarqué que c'était d'autant plus le cas quand ça concernait des informations en provenance de l'industrie pharmaceutique ...

Alors j'ai décidé de ne plus faire grand cas de leur communication parce qu'à chaque fois, c'était la même chose, je lisais un truc qui m'enthousiasmait bcp voire me rendait joyeux, pour au final, plus tard, me rendre compte qu'il y avait bcp de partis pris, et que la réalité des recherches étaient bcp plus nuancées, et que toutes les informations n'étaient pas données lors de ces communications "officielles" ...
résultat, je me retrouvais à plat, moralement parlant, comme une crêpe

Et du jour où j'ai décidé de prendre du recul p/r à ce milieu, j'ai arrêté de jouer aux montagnes russes, niveau espoir/désespoir, et franchement, je trouve que j'en vis mieux : )

Après, ça n'est que mon expérience, et il faut que chacun/chacune se fasse sa propre opinion, et arrive à faire le tri.
C'est important cette notion de libre arbitre, au vu de nos situations respectives : )
avatar
chewbacca

Messages : 529
Date d'inscription : 20/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par PatrickS le Sam 31 Oct - 13:29

C'est vrai que, selon les effets secondaires, on réfléchit à deux fois si on prends un médicament ou non.

" Docteur, comment va le patient? "
" le traitement à bien fonctionné, mais le patient est mort " No
avatar
PatrickS

Messages : 1810
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 60
Localisation : Sarthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un traitement pour les sep progressives

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum